| INTRODUCTION | TRANSITION | RESILIENCE | PRINCIPLES | EESAB-PROJECTS |
| http: DESIGN AND TRANSITION | BIBLIOGRAPHY | EVENTS | LINKS |

DESIGNING THE FUTURE

DESIGNING THE FUTURE

Traduction d'un article publié sur le site de HOT STUDIO par Sarah Brooks, directrice innovation sociale, en Juin 2012.
http://www.hotstudio.com/thoughts/designing-resilience (<- English version)————————————————

"
En début de mois j'ai eu le privilège de co-présenter la conférence "DESIGNING THE FUTURE" au SOCAP, à Malmö, Suède.

SOCAP (Social Capital Markets), réunit des entrepreneurs sociaux, des mécènes philanthropes, et des investisseurs dédiés à l'augmentation du "flot de capital vers des biens sociaux".

David Mc Conville, président de Buckminster Fuller Institute, et Mauricio Apablaza, initiative "Pauvreté et développement humain" à l'Université d'Oxford m'ont rejoint et notre discussion s'est concentrée sur l'idée d'un Design en faveur de la résilience.

Le concept de résilience existe déjà en physique et en psychologie, mais nous nous sommes essayés à le définir différemment, de façon plus holistique. Une définition qui considère la capacité des systèmes sociaux, culturels, économiques ou écologiques, à absorber le changement et à continuer à se developer, se nourrissant de la perturbation pour catalyser le renouveau et l'innovation. En d'autres mots, comment les systèmes répondent au changements, et comment peuvent ils sortir améliorés d'un choc.

Cet aspect de la résilience inclus différentes disciplines, notamment la science et le design, il souligne l'interconnexion des choses et comment de vastes systèmes fonctionnent ensemble.
Nous pensons que la résilience a la capacité fondamentale de changer l'approche qu'ont les êtres humains pour résoudre les problèmes à une échelle systémique globale.

Un des premiers à s'être emparé du concept est le BFI (Buckminster Fuller Institute, New York). Il se consacre au développement du travail initié par Bucky Fuller, designer, grand innovateur connu pour son dôme géodésique et la voiture dymaxion entre autres. Le BFI travaille à faire avancer des initiatives qui lient science et design. Ces dernières années le BFI a sponsorisé le Buckminster Fuller Challenge, un concours de design qui attribue 100 000$ pour le développement et la mise en oeuvre de stratégies ayant le réel potentiel de résoudre les problèmes majeurs que rencontre l'humanité.

Au regard des nombreux projets lauréats de ce concours qui intègrent avec succès l'idée de résilience, nous avons entrepris de définir une série de principes qui pourraient aider les designers à concevoir des projets et des systèmes résiliants.

1. Collaboration ouverte

Concevoir de façon interdisciplinaire, intégrer de multiples perspectives, avancer au-delà des spécialités, des réservoirs à excellence, et des piliers/pouvoirs en place.

2. Tout est (g)local

Résoudre les problèmes en contexte, avec les connaissances adéquates. Identifier les possibles et comprendre les besoins, combiner les savoir-faire explicites et implicites, gagner la confiance des communautés instaurant un respect mutuel.

3. Cadrer plutôt que s'étendre

Considérer les implications et les limites des grandes échelles, dessiner des marges suffisamment larges pour que l'échec d'une solution n'implique pas l'impossibilité d'une autre, résoudre pour le système en entier.

4. Les relations sont tout

Comprendre les relations existantes, cultiver les relations nécessaires, construire sur les interconnexions et les interdépendances, intégrer toutes les parties prenantes, exprimer respect et reconnaissance aux partenaires.

5. trouver le "trimtab"

Expression favorite de Buckminster Fuller. Le "trimtab" est un petit composant dans le mécanisme de guidage des navires et avions qui a un rôle majeur dans le contrôle du véhicule dans son ensemble. C'est un point de levier sur un système entier.

6. Rendre visible l'invisible


Visualiser les constantes et les interconnections cachées, rendre les hypothèses et suppositions explicites.

7. Etre intime avec le contexte

S'immerger dans l'environnement que l'on souhaite impacter, développer une symbiose saine, anticiper les futurs tendances et besoins, comprendre au travers du lieu et de sois même.

8. Résoudre pour des modèles constants / récurrents


Apprendre à percevoir globalement et à résoudre les problèmes systématiquement et non symptomatiquement, imiter certains principes naturels, flexibilité, redondance, décentralisation, équilibre, symétrie et harmonie du modèle.

9. Echouer avec panache


Concevoir pour de courtes rétroactions, mettre en oeuvre, analyser, répéter, s'assurer que les échecs ne nuisent pas au projet dans son ensemble.

10. Séduire, attirer mais ne pas forcer

Réformer les conditions sur le terrain, ne pas essayer de réformer les gens, utiliser l'effet précession, créer un nouveau modèle qui rend le premier obsolète.

11. Rester humble

On ne peut jamais tout savoir, et la raison n'est pas salvatrice, l'incertitude est omniprésente, comme l'est l'ignorance en ce qui concerne les ultimes conséquences de nos addictions, reconnaitre les limites de la connaissance.

12. Suivre son intuition

Ecouter ses instincts a du sens, se réconcilier avec le mystérieux.


Ces principes ne sont que les premiers pas pour des applications efficaces de projets et de réflexions efficaces aux types de problèmes systémiques que la résilience peut résoudre.

Notre blog répertoriant les projets en rapport avec la résilience :
http://www.scoop.it/t/resilience-design
"

No comments:

Post a Comment